Tatouages : Mieux vaut prévenir que guérir

Tatouages : Mieux vaut prévenir que guérir

Non, le tatouage n’est plus l’apanage de quelques rockers ou marins au long cours ! Sexy, tribal, c’est un signe d’appartenance à un groupe “fashion”. Sur l’épaule, dans le bas du dos ou près de la cheville, il se fait féminin, un rien coquin. Plus imposant, c’est une véritable déclaration d’indépendance. Attention, le tatouage reste un acte délicat, à pratiquer dans des conditions d’hygiène et de sécurité maximales !

Attention,tatouage dangereux

Tatouage Décider de se faire tatouer n’est jamais un acte anodin. Pour preuve, l’alerte lancée par les autorités sanitaires françaises annonçant la suspension de l’utilisation d’une encre de tatouage contaminée par un champignon.
Tatouages et pierceurs : le flou artistique d’une profession
TatoueursSensuels ou élégants pour les uns, provocateurs pour les autres, les tatouages et piercings connaissent un succès croissant et se pratiquent jusqu’à plusieurs centaines de milliers de fois par an.

Tatouages : mieux vaut prévenir que guérir…

Tatouages Parce qu’ils se pratiquent à l’aide d’aiguille et autres instruments qui endommagent la chair et touchent au sang, tatouages, piercing et autres branding peuvent faire courir le risque d’une contamination ou d’une infection.
Le détatouage

Détatouage. Après le détatouage par ablation chirurgicale avec sutures et parfois greffes de la peau, la dermabrasion qui ponce l’épiderme, le laser s’impose désormais lorsqu’il s’agit d’effacer toute trace d’un tatouage devenu indésirable.

Commentaire