Protoxyde d’azote, une nouvelle formule de drogue

Protoxyde d’azote, une nouvelle formule de drogue

cartouche protoxyde d'azoteQui n’a pas encore remarqué ces cartouches qui ressemblent à celles utilisées pour préparer une crème chantilly par exemple dans sa cuisine? Qui n’a pas vu un tas de cartouches éparpillées sur les bords des trottoirs ou juste au bord des routes? Elles ont été jetées des vitres de voitures. Il s’agit d’un nouvel acte non citoyen qui s’ajoute à celui des jets de papiers, des canettes et autres détritus qui polluent les espaces publiques. En réalité, ces cartouches contiennent du protoxyde d’azote, une formule très prisée par des bandes de jeunes inconscients, qui ont retrouvé par ce biais une nouvelle façon de se droguer pour échapper à la réalité ou rechercher de l’extase à petit prix.

De quoi sont elles remplies ces cartouches sous pressions ?

Elles contiennent du protoxyde d’azote, appelé aussi oxyde nitreux. C’est un gaz incolore, à l’odeur et au goût légèrement sucrés. Il est utilisé en anesthésie, chirurgie, odontologie et comme adjuvant. On l’appelle également « gaz hilarant » . L’inhalation du protoxyde d’azote provoque des effets hallucinogènes.

Cette nouvelle drogue, comme toutes autres d’ailleurs, menace gravement la santé psychique mais aussi physique. Il a été démontré que le protoxyde d’azote contenu dans ses cartouches est très nuisible particulièrement au cœur. lorsqu’il est associé à d’autres produits tels que la taurine, la quinine ou la caféine à forte dose, il peut devenir mortel. Pour information, ces produits associés entrent généralement dans la compositions des boissons énergisantes, boissons fortement prisées de plus en plus par des jeunes. Le protoxyde d’azote est une formule chimique,qui est un dérivé nitré (oxyde nitreux). On sait par exemple que les dérivés nitrés, comme la trinitaire, sont utilisés couramment en cardiologie dans des situations d’urgence ou au long court chez les patients atteints de cardiopathies.

Maintenant que n’importe qui peut se procurer ses de cartouches de protoxyde d’azote, il devient alarmant que des jeunes recourent à cette nouvelle pratique, que ça soit par addiction, ou simplement par curiosité. Les autorités ont le devoirs de tirer la sonnette d’alarme et prendre des les mesures qui s’imposent à fin d’alerter et protéger la jeunesse de cette nouvelle dérive.

Un commentaire à "Protoxyde d’azote, une nouvelle formule de drogue"

Commentaire