Mondial 2018: Les coqs mangeront-ils les crottes sur le terrain ?

Mondial 2018: Les coqs mangeront-ils les crottes sur le terrain ?

Finale 2018 France croatieLoin d’être un titre méprisant à l’égard des Croates, mais juste un jeu de mots résolument bête et stupide. Qu’on aime ou qu’on n’aime pas, ce n’est pas ça qui compte. Les Français sont souvent considérés comme arrogants, surtout par les Belges et les Anglais : voilà pourquoi ce titre reflète cet a priori.

Passons aux choses sérieuses : après un début de mondial sans conviction ni brio, l’équipe de France est montée en puissance. Elle a réussi à éliminer l’Argentine et l’Uruguay, autrement dit, les co-équipiers de Lionel Messi et Gonzalo Higuaín et de Luis Suarez et Edison Cavani. C’est ainsi que le moral des jeunes joueurs (la moyenne d’âge de l’équipe des coqs est de 26 ans) s’est amplifié, d’autant plus que le groupe a retrouvé une meilleure cohésion dans le jeu et un esprit de challengers. L’équipe des bleus est alors devenue une des favorites du mondial alors que les pronostics avant le début des compétitions prédisaient les équipes d’Allemagne, du Portugal et de l’Espagne comme étant super favorites.
La France jouera la finale 2018 contre la Croatie, l’outsider de la compétition. C’est une équipe qui ne manque pas de talents, ni de grosses pointures bien connues dans le monde du football comme Modric, Rakitic, Persic et Mandzukic. Rappelons la ferveur des supporters croates qui ont suivi leur équipe depuis le début des compétitions. Cette ferveur avait atteint aussi les spectateurs russes jusqu’à la rencontre de leur équipe avec la Croatie que celle-ci a éliminée au quart de la finale.

La finale 2018 sera inédite dans l’histoire des coupes du monde. Elle opposera plusieurs joueurs qui évoluent ensemble dans un même club. Citons par exemple Rakitic contre Umtiti, Modric contre Varane, Mandzukic contre Matuidi… Ces joueurs se connaissent bien, ce qui promet une belle confrontation sur le terrain, avec un réel fair play, espérons-le en tout cas.

En France, le dimanche 15 juillet sera t-il une fête juste après la fête nationale du 14 juillet ? Cela reste à prouver dans le stade Loujniki à Moscou face à des Croates plus que déterminés. Des joueurs croates qui feront tout pour écrire une page en or dans leur Histoire. Une page bien plus heureuse que celles écrites avec le sang de leurs parents et grands parents dans le siècle précédent, dans la douleur et la déchirure.

Toute démarche pour compléter, critiquer, commenter, partager ou évaluer est la bienvenue. Nous vous remercions d’avance pour vos réactions.

Commentaire